Macrocytose et anémie macrocytaire

VGM > 100 fL chez l’adulte

VGM = 105 - 125 fL chez le NNé, puis baisse progressive et VGM = 100 fL après qq semaines.

Enfant (2 mois - 12 ans) : macrocytose si VGM > 95 fL

 

Incidence chez l’adulte: 1 à 3,6 % des hémogrammes des hospitalisés

Seulement 50 - 60% des macrocytoses ont une anémie associée

 

Principales étiologies (7) :

 

1. Artéfactuelles : (liées à l’automate)

 

                              - agglutinines froides : des amas de 2 - 3 GR sont mesurés comme un seul GR [VGM augm., CCMH très élevée, Hb = N]

                               - hyperglycémies sévères (ou prélèvement proche d’une perfusion glucosée)

                               - hyperleucocytoses majeures (l’automate mesure le vol des GR + celui des leucocytes)

 

2. Anémies macrocytaires régénératives :

 

               Volume des réticulocytes = 105 -115 fL ► macrocytose possible si réticulocytes > 300 G/L, surtout si anémie importante par ailleurs.

 

                               Etiologie = celle des anémies régénératives

 

3. Médecine générale et médecine interne :

 

                              - alcoolisme chronique, insuffisance hépatique (hépatites, cirrhoses), hypothyroïdie

                               - malnutrition importante

                               - prise de certains médicaments ou toxiques : chimiothérapies anticancéreuses (cyclophosphamide, hydroxyurée, méthotréxate,…), antirétroviraux ; sulfamides (effet antifolique), PAS (effet anti-B12),  colchicine, néomycine, anti-acides (effet anti facteur intrinsèque), barbituriques, oxyde d’azote, contraceptifs oraux

 

4. Aplasies médullaires et myélofibroses.

 

                               Acquises ou constitutionnelles (et l’érythroblastopénie de Blackfan Diamond)

 

5. Carence en vit. B12 ou acide folique = anémies mégaloblastiques.

 

                Carences en folates: (réserves pour 2-4 mois) ; carences d’apport ou consommation accrue [enfance, grossesse, hyperactivité médullaire ou tissulaire continue (anémies hémolytiques chroniques, cancers en phase proliférante,…)], défaut d’absorption [anomalies intestinales étendues (résections étendues, entéropathies)] ; médicaments antifoliques, …

 

                Carences en vitamine B12: déficits en facteur intrinsèque au cours de la maladie de Biermer, des gastrites atrophiques, des gastrectomies totales ou partielles ; certaines malabsorptions intestinales ; des formes rares [bothriocéphalose, maladie de Imerslund, déficit en protéines sériques porteuses (déficit en transcobalamine II), situations extrêmes de déficit alimentaire…]

 

6. Syndromes myélodysplasiques (SMD).

 

                Quelle que soit la classe OMS; la macrocytose n’est pas constante.

 

7. Envahissements médullaires.

 

                Envahissement médullaire par des cellules de leucémie, de lymphome, des cellules métastatiques : anémies normocytaires ou légèrement macrocytaires arégénératives.

 

 

Une intrication de plusieurs étiologies est retrouvée dans environ 5% des cas

 

Environ 5% des macrocytoses restent de cause inconnue

 

 

(juin 2011)