Immunophénotype des leucémies aiguës lymphoblastiques et des LA de lignée ambiguë

Introduction

 

Se reporter au document consacré à l'immunophénotype des LA myéloïdes pour leschapitres suivants :

           Principe d'analyse des blastes en cytométrie de flux

           Démarche pratique et immunophénotype des Leucémies Aiguës.

                    Assignation de lignée des blastes et définition des entités cliniques (étape commune aux LAM et LAL) : panel obligatoire

                    Panel additionnel aidant au diagnostic des LA

                    Suivi de la réponse au traitement et suivi de la maladie résiduelle (MRD : Minimal Residual Disease)

 

Leucémies aiguës lymphoblastiques

 

L'immunophénotypage des LAL est indispensable pour confirmer le diagnostic ; il a été majeur pour le pronostic, remplacé aujourd'hui par la cytogénétique (= facteur pronostique le plus fort).

 

Il est défini en reprenant les stades normaux de maturation des cellules lymphoïdes dans la moelle osseuse et le thymus (classification EGIL).

 

Les cCD3 et cCD79a signent l'engagement d'un précurseur dans la lignée lymphoïde et caractérisent les lignées T et B des LAL. 85 % des LAL sont de lignée B, et la LAL commune est la plus fréquente (60 %).

 

Dans environ 30 % des cas, un Ag myéloïde (ou deux, souvent CD33 et / ou CD13) est exprimé.

 

Classification EGIL des LAL-B

 

 Le CD19 est nécessaire pour affirmer l'appartenance à la lignée B : CD19high + 1 autre Ag B, CD19dim + 2 autres Ag B

 

 

  Marqueurs de lignée B (cCD79a, CD19, CD22)

 

CD10

       Chaîne μ intra-     cytoplasmique

sIg

B-I (pro-B)

 

+

-

-

-

B-II (commune)

 

+

+

-

-

B-III (pré-B)

 

+

±

+

-

B-IV (B mature)

 

+

±

±

+

 

L'absence du CD10 signe un mauvais pronostic.

 

Le CD9 est prédictif de la présence du transcrit TEL/AML1. L'association du CD25 à la présence du transcrit BCR/ABL a été rapportée.

 

La recherche d'une expression aberrante de certains Ag myéloïdes permet de mettre en évidence certains phénotypes corrélés à des anomalies cytogénétiques et/ou moléculaires récurrentes ayant un pronostic péjoratif :

                         -          expression CD3 CD33 et réarrangement BCR/ABL

                         -          expression CD15 CD65 et réarrangement du gène MLL (maintenant KTM2A)

 

En cas de caryotype normal, la détection de ces anomalies phénotypiques peut justifier la réalisation d'une étude moléculaire orientée.

 

Hématogonies : leur profil phénotypique CD19/CD10/CD38+ permet de les différencier des cellules malignes (utiles chez l'enfant surtout). Ces cellules ne présentent jamais d'anomalies de maturation à la différence des blastes de LAL (arrêt de maturation, sur- ou sous-expression antigénique, expression asynchrone [CD20 par exemple]).

 

Exemple d'une LAL-BII

CD79a CD22 CD19 CD10 Cμ sIg

103 : seuil de positivité

 

 CMFB

Parmi les cellules analysées :

-          Granuleux : 3 %

-          Monocytes : 0.1 %

-          Lymphocytes : 2.5 %

-          "autres cellules" : 94.4 %

 

Classification EGIL des LAL-T

 

Les CD4 et CD8 sont absents des LAL-T les plus immatures, peuvent être coexprimés ensuite, et deviennent mutuellement exclusifs dans les LAL-T matures.

Il n'a pas été mis en évidence de relation entre phénotype et anomalies cytogénétiques.

 

 

cCD3, CD7

CD2, CD5, CD4 et/ou CD8*

CD1a

sCD3

T-I (pro-T)

 

+

-

-

-

T-II (pré-T)

 

+

+

-

-

T-III (thymocytes corticaux)

 

+

+

+

±

T-IV (mature T)

 

+

+

CD4 ou CD8

-

+

 

LA mixtes (anciennement biphénotypiques)

 

Elles expriment des marqueurs myéloïdes et lymphoïdes dans une même population blastique ou dans 2 populations blastiques distinctes (une myéloïde, une lymphoïde).

 

Marqueurs de lignée myéloïde : MPO ou différentiation monocytaire (au moins 2 des Ag suivants : CD11c, CD14, CD64, lysozyme)

 

Marqueurs T :  CD3 cyt ou sCD3

 

Marqueurs B :

                          CD19high avec au moins 1 des Ag suivants : CD79a, CD22 cyt, CD10

                     ou CD19dim avec au moins 2 des Ag suivants : CD79a, CD22 cyt, CD10

 

 

Références

(1) Arnoulet C., Béné MC. et al : Four- and five- color flow cytometry analysis of leukocyte differentitayion pathways in normal bone marrow : a reference document based on a systematic approach by the GTLLF and GEIL. Clinical Cytometry, 2010;78B:3-10

(2) Craig F. E, Foon K. A. : Flow cytometric immunophenotyping for hematogic neoplasms. Blood 2008;vol111,8

(3) Béné MC, Nebe T. et al : Immunophenotyping of acute leukaemia and lymphoproloferative disorders : a concensus proposal of the European LeukemiaNet Work Package 10. Leukemia 2011;25,567-574.

 

 

 

Document rédigé par Camille Ramirez, Interne en Biologie (septembre 2011)